Breaking News

Santé et sécurité au travail

Le contexte de la pandémie et de la crise économique et sanitaire renforce l’existence de réalités différentes dans l’environnement de travail, les personnes exerçant leurs activités au bureau à domicile et d’autres fournissant, en personne, des services essentiels à la population. Dans tous ces cas, la santé et la sécurité ont commencé à prendre encore plus d’importance avec des actions de prévention de l’infection par le nouveau coronavirus.

Prévention des maladies et des accidents

Les lieux de travail, souvent en raison des caractéristiques des activités exercées telles que la manipulation de produits chimiques ou l’exposition à des agents physiques ou biologiques peuvent compromettre la santé et la sécurité des travailleurs, immédiatement ou au fil du temps. Les mesures de santé et de sécurité au travail concernent une série de règles et de procédures visant à prévenir les accidents et les maladies professionnelles. La sécurité au travail englobe tous les aspects liés à la santé dans l’environnement de travail. Les maladies professionnelles, la violence, le harcèlement moral et sexuel, les accidents du travail et sujet connexes font partie des thèmes observés. Les ingénieurs en sécurité au travail sont responsables des inspections, des rapports techniques et des plans de prévention. Ils bénéficient également du soutien de techniciens en sécurité au travail. Dans le domaine de la santé, le sujet appartient aux médecins et infirmiers au travail, responsables de la santé au travail. Ces professionnels ont la responsabilité de s’assurer que les règles en la matière sont correctement appliquées.

Les principales mesures de sécurité à adopter

La législation en vigueur en France est large et implique plusieurs mesures de santé et de sécurité au travail. Elles sont obligatoires pour les entreprises qui ont besoin d’analyser leur réalité et leur domaine d’activité afin d’appliquer les actions les plus adaptées au contexte. Ce n’est qu’ainsi qu’il est possible de garantir la protection maximale des professionnels. L’équipement de protection individuelle (EPI) est réglementé par Le Code du travail (article R.233-83-3). Il existe différents types qui protègent la tête, les voies respiratoires, l’ouïe, les yeux et le visage, les pieds et les jambes, les mains et les bras, le tronc et contre les chutes. Compte tenu de cette diversité, il devient nécessaire d’identifier le type de risque auquel le travailleur sera exposé pour déterminer l’EPI le plus approprié. C’est le cas des professionnels travaillant dans des industries à fort niveau de pollution sonore. Ils doivent porter des protège-oreilles. À leur tour, ceux qui travaillent avec l’électricité devraient porter des gants en caoutchouc, des bottes et des casques.